Les nouveaux fumeurs de narguilé à Tahoua, un héritage de la crise libyenne.

Le Niger fait parti des pays les plus concernés par la crise libyenne. Plus de 200 000 nigériennes ont fuit les bombardements de l’OTAN sur les villes libyennes en vu d’aider les rebelles à chasser Kadhafi du pouvoir. C’est beaucoup de familles nigériennes que cette situation a affecté sur le plan économique. Car, il faut le préciser les émigrés nigériens au Libye apportent un plus considérable dans l’économie nationale. Ces milliers de jeunes sont revenus en effet, gonfler le nombre des sans emplois que connaisse déjà le pays. Cela, a sans nul doute augmenté les activités des fadas. Par ailleurs, dans ces fadas, on remarque une pratique inhabituelle de consommation du narguilé communément appelé « harkila ». Avant la crise , les fadas où l’on consomme du narguilé se compte au bout de doigt. Mais maintenant, chacune a presque un narguilé. C’est devenu une mode ici.

Le Narguilé est une pipe à eau.  Il comprend un fourneau, un mat, un vase, un tuyau d’aspiration qui peut être muni d’un embout.  Selon les fumeurs, la composition du produit utilisé varie d’un pays à l’autre. Il est généralement mélangé de  tabac, de bois de Santal, d’Aloès, d’Ambre gris, de feuilles de roses et autres variétés locales et d’épices. Il est paqueté en sachet selon la bourse et la qualité. Consommé en groupe, beaucoup de consommateurs approchés pensent que le narguilé leur procure une paix intérieure. Il leur assure un équilibre psychologique.

Mais pour Ibrahim Maikaka dit IMK Assistant en chirurgie à la maternité Tassigui de Tahoua, cette consommation n’est pas sans conséquences. Certains esprits malins profitent de cette situation pour fumer du cannabis sans gène. bienvenue à une autre forme de délinquance!

The following two tabs change content below.
ASSOUMANE Habibou
Blogueur nigérien de Tahoua, je suis passionné de la lecture, des voyages. J'aime apprendre des autres. La rigueur, la responsabilité, l’engagement sont mes maîtres mots
ASSOUMANE Habibou

Derniers articles parASSOUMANE Habibou (voir tous)

3 réflexions sur “ Les nouveaux fumeurs de narguilé à Tahoua, un héritage de la crise libyenne. ”

  1. bien avant la crise libyenne la consomation de cette chose et presque a la mode chez le jeunes plus particulierement a l’occasion de semaine de mariage ou lors de nuit de veielle le jeune en consome sans se souciaient du mal du danger du a l’abu.

Les commentaires sont fermés.